Energies nouvelles et Réseaux intelligents

OBJECTIFS

L’énergie solaire (thermique, photovoltaïque) due à sa fusion nucléaire, la géothermie due à la fission nucléaire terrestre, l’énergie hydraulique, houlomotrice, thermique des mers, hydrolienne, marémotrice, osmotique, l’énergie éolienne et la biomasse forment une grande partie des énergies renouvelables. Alors qu’en 2013, la France n’apparaît pas dans les cinq premiers pays d’énergie renouvelable électrique en hydroélectricité, géothermie, éolien, biomasse, photovoltaïque et solaire thermodynamique, il est essentiel d’avancer dans ce domaine : l’utilisation de ces énergies est vouée à solutionner les questions de santé et de bien vivre des générations futures.

Cette majeure est dédiée à l’étude du système d’optimisation et de distribution d’énergie dans un environnement donné. Plusieurs problèmes sont à résoudre, comme celui du stockage et de l’équilibre entre demande et offre. Il sera nécessaire de pondérer judicieusement ces énergies dans le temps afin que le bouquet énergétique formé réponde aux besoins, d’où l’importance du stockage. Un surplus d’électricité peut par exemple être converti en hydrogène ou encore, l’eau d’un barrage peut être remontée et fournir une énergie potentielle utilisable quand la demande se fera sentir. Le problème concernant l’équilibre « demande-offre » peut être réglé en utilisant un ou des réseaux intelligents de type « smart grid » en pensant la gestion de la distribution d’énergie à différents niveaux : local et national, voire international. L’un des problèmes inhérent à cette approche concerne également celui de la stabilité d’un réseau ; celle-ci devra toujours être assurée. Les algorithmes de distribution intégreraient donc des contraintes du type « demande = offre » et garantiraient stabilité du réseau et pertes minimales

COMPÉTENCES VISÉES

  • Concevoir et mettre en oeuvre un système complet permettant l’optimisation de la distribution d’énergie dans un environnement donné.
  • Maîtriser l’électronique analogique et numérique afin de régler les problèmes d’alimentation, de régulation et de distribution.
  • Concevoir les algorithmes nécessaires à la gestion de la distribution.
  • Maîtriser l’automatique permettant d’assurer la stabilité du réseau.

MÉTIERS ET SECTEURS

  • Ingénieur smart-grid
  • Ingénieur recherche et développement.
  • Architecte réseau électrique.
  • Chef de projet.
LANGUE D’ENSEIGNEMENT : Français

EXEMPLES DE COURS

  • Les différents types d’énergies
  • TIC au service de l’énergie
  • Villes, départements, régions connectés
  • Optimisation de la distribution de l’énergie, gestion d’un bouquet énergétique
  • Réseaux intelligents au service de l’efficacité énergétiques : Smart Grid
  • Cyber sécurité et protection des données personnelles

EXEMPLES DE PROJETS

  • La cyber sécurité dans un contexte Smart Grid
  • L’influence des Big Data sur les Smarts Grids
  • Les infrastructures de recharge des véhicules électriques

Semestre d'études à l'international (L3)

En L3, les élèves effectuent un semestre académique obligatoire dans l'une des 5 universités partenaires aux Etats-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, en Grande-Bretagne, en Malaisie ou en Inde.

Doubles-diplômes

Au total, les élèves-ingénieurs ont accès à 38 doubles diplômes en France et à l’international.

Les moyens et outils pédagogiques

Découvrez l'équipe pédagogique, l'accompagnement académique personnalisé mis en place, notre pédagogie par projet, les missions de stages...

Modalités d'admissions

Vous souhaitez intégrer l'Esigetel ? Consultez la rubrique Admissions pour connaître la procédure à suivre selon votre niveau d'études.