Histoire de l'école

Depuis 30 ans, une histoire, une expertise, des ambitions…

 

L’Esigetel, Ecole d’ingénieur généraliste des sciences du numérique post-prépa est établissement d’enseignement supérieur technique privé.

Repères chronologiques

2015

A la rentrée 2015, l’Esigetel propose un cycle prépa mutualisé avec l’Efrei permettant aux élèves de choisir parmi les 12 majeures des écoles d’ingénieur du groupe Efrei à la fin de leur prépa intégrée.

2012

L’Esigetel quitte la Seine-et-Marne pour s’installer sur le campus groupe Efrei à Villejuif et devient l’Ecole d’ingénieur généraliste des sciences du numérique.

2011

L’Esigetel se rapproche de l’Efrei, école d’ingénieur généraliste en informatique et technologies du numérique. Le rapprochement entre écoles est vivement encouragé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs). Au travers de ces rapprochements, ils y voient la possibilité pour les établissements d’assurer une pluridisciplinarité et d’obtenir une meilleure visibilité par le regroupement au sein de réseaux.

2009

L’Esigetel ouvre une classe préparatoire intégrée post-bac en deux ans destinée à venir renforcer son cursus ingénieur initial de 3 ans traditionnellement à BAC+2.

2006

L’ESIGETEL restera une école consulaire jusqu’au 17 juin 2006, date à laquelle l’école change de structure et évolue vers un statut associatif de loi 1901.

1991

L’école est habilitée, pour la première fois, par la Commission des Titres d’Ingénieur à délivrer le titre d’ingénieur ESIGETEL.

 

1988

L’Esigetel prend son autonomie et devient un établissement autonome nommé « École Supérieure d’Ingénieurs en Informatique et Génie des Télécommunications » et est administré par la CCI de Melun.

1986

L’Esigetel est créée sous l’impulsion de la CCI de Melun (Chambre de Commerce et d’Industrie de Melun) sous le nom « École Supérieure d’Ingéniorat en Génie Électrique et Télématique ».  

L’école a été créée initialement pour répondre aux besoins croissants des entreprises en ingénieurs spécialisés dans les réseaux informatiques. Son emplacement géographique (Rue du Port de Valvins, à Avon – Fontainebleau) répondait à une forte volonté des collectivités territoriales d’avoir un pôle d’enseignement supérieur scientifique et technique dans le sud de la Seine-et-Marne, très lié à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée.